TRANSPARENTS    

Les premières voiles
Bagutti
Le XIXe siècle
Les contemporains
La conservation
La technique
La restauration
L'iconographie
Les clients
Les parcours

 

Showgallery

 

Les parcours

Dans l'état actuel des connaissances, rien ne laisse supposer que le parcours des processions tel qu'il se présentait au XVI e et au XVIII e siècle eût été très différent du parcours actuel, si l'on tient compte des modifications survenues au niveau de la structure du village. En bref : elles partaient de l'église San Giovanni, aux confins nord du bourg, elles parcouraient la rue principale (via Stella et via San Damiano) jusqu'à l'église paroissiale qui se trouvait sur l'actuelle piazza del Ponte avec la façade perpendiculaire à la vieille tour, elles franchissaient la place ponte sul Morèe derrière l'église, et elles s'engageaient dans l'actuel Corso Bello vers l'autre porte aux confins sud sur la Piazzetta Borella. Il est presque certain qu'elles continuaient jusqu'à l'église San Francesco du couvent des capucins, peut-être en parcourant l'ancienne route qui menait à Coldrerio, qui pourrait être l'actuelle ruelle Odescalchi vu qu'elle rejoignait l'église.

Les éventuelles boucles que décrivaient les processions avant la Piazzetta Borella peuvent être dues à la présence de passages praticables, tandis que le parcours actuel est sans doute entré en vigueur vers la fin du XIX e siècle, lorsqu'on ouvrit les rues carrossables : Via Gismonda, Largo Bernasconi, le parvis de l'église San Francesco, via Baroffio et de nouveau la petite place où l'on rejoint forcément le corso jusqu'à piazza del Ponte.

Au retour, l'ancien parcours comprenait sans doute l'église Santa Maria nascente, vu que la procession du Jeudi était organisée par la confrérie du Sacrement, qui avait constitué son siège en ces lieux dès 1585 ; mais en 1792, les Servites de Marie la dévièrent en direction de la piazzetta Fontana et de via Stella, pour pouvoir mieux « profiter » des nouveaux « transparents » et éviter l'air froid qui descend encore souvent de la via Selvetta, en prétextant qu'il « éteignait les cierges ».

À partir de 1870, pour « effleurer la nouvelle église paroissiale construite sur la colline qui domine l'ancienne place, le parcours décrit à l'aller une boucle qui remonte par via Bosia, via Pretorio vecchio, via Nobili Rusca, avant de descendre dans la « nouvelle » via Croci (qui n'était qu'une petite ruelle au XIX e siècle) jusqu'à la piazzetta Fontana (qui fut elle aussi agrandie au XX e siècle) et s'engager, à angle droit, dans la via San Damiano en direction de la place.