INFOS    

Organisation
Documents
La région
Manifestation
À visiter
Multimédia
Liens
Bienfaiteurs
Crédits

 

Showgallery

 

À visiter

La proposition culturelle du Mendrisiotto - qui, selon la définition de l'historien suisse Gonzague de Reynold, représente le « fer de lance » du Tessin qui s'insinue dans la Plaine du Pô - ne se limite certes pas aux Processions Historiques de la Semaine Sainte de Mendrisio. De Chiasso à Bissone, le village natal de l'architecte baroque Francesco Borromini, nombreux sont les lieux qui méritent une visite plus approfondie.

Sans s'éloigner de la thématique religieuse, les visiteurs accourus dans le district ont la possibilité d'admirer différents bâtiments sacrés d'une certaine importance historique et artistique.

Parmi les plus importants, signalons à Riva San Vitale le Baptistère San Giovanni, c'est-à-dire la plus ancienne construction chrétienne encore entièrement conservée en Suisse, et le Temple Santa Croce, un des exemples les plus précieux d'architecture de la Renaissance tardive au niveau national. Le Sanctuaire Santa Maria dei Miracoli de Morbio Inferiore et l'Église Sant'Eusebio à Castel San Pietro sont en revanche les témoignages les plus complets de la période baroque du Tessin, tandis qu'on admire encore à Balerna le Palais de la Nunziatura, qui avait accueilli autrefois le Nonce apostolique à son entrée en Suisse. Dans la vallée de Muggio (élue comme le paysage suisse de l'année 2014), nous découvrons également de nombreux témoignages du travail des architectes Cantoni et Fontana, tandis que les flancs du mont San Giorgio recèlent d'innombrables traces des artistes de la montagne (en particulier Francesco Antonio Giorgioli di Meride, Antonio Rinaldi di Tremona et Andrea Salvatore Aglio di Arzo).

Mendrisio accueille également de nombreux exemples architecturaux précieux comme l'Hôpital Beata Vergine rebaptisé Palais Turconi (une œuvre de Luigi Fontana), aujourd'hui siège de l'Académie d'architecture de Mario Botta, le Palais Pollini, en style baroque tardif, la Villa Argentina et la maison Croci (ou Carlàsc), projetées par l'architecte Antonio Croci. À Castel San Pietro, dans le quartier Loverciano, on découvre en revanche la Villa Turconi, tandis qu'à Coldrerio, village natal du peintre Pier Francesco Mola, le Palais de Mezzana, qui avait appartenu à la reine Marie-Christine de Sardaigne, accueille aujourd'hui l'Institut cantonal d'Agronomie.

En ce qui concerne l'offre muséale, Ligornetto - aujourd'hui un quartier de la ville de Mendrisio - accueille le siège du Musée Vela, dédié au sculpteur Vincenzo Vela, et l'espace d'exposition de la maison Pessina, tandis qu'à Chiasso on peut visiter le m.a.x. musée, dédié à l'artiste suisse Max Huber. À Rancate, on peut se rendre à la Pinacothèque Züst, dont la collection permanente comprend également trois toiles de Giovanni Serodine, dont le célèbre « San Pietro in carcere » (Saint-Pierre en prison). Toujours à Mendrisio, l'ancien Cloître du Couvent des Pères Servites accueille actuellement le Musée d'Art, tandis qu'à Meride se trouve le Musée des fossiles qui expose les exemplaires retrouvés sur le Mont San Giorgio, patrimoine mondial de l'Unesco. La zone sera ultérieurement valorisée grâce à l'ouverture de l'Antiquarium dédié au site archéologique de Tremona - Castello. Enfin, l'offre culturelle comprend deux propositions très intéressantes du point de vue anthropologique : le Musée de la civilisation paysanne de Stabio et le MEVM, c'est-à-dire le Musée Ethnographique de la Vallée de Muggio, aménagé dans le magnifique cadre de la maison Cantoni à Cabbio.

Les touristes s'intéressant à la particularité paysagère du territoire pourront suivre les sentiers qui mènent au sommet du Mont Generoso ou qui serpentent sur les flancs du Mont Bisbino, sur les rives de la rivière Laveggio et dans la Vallée de la Motta, à travers le Parc des Gole della Breggia ou dans les tunnels du Parcours du Béton.